Peinture au pochoir

Peinture au pochoir

Baudelaire est effrayé par la bêtise, il la voit comme une sorte de déesse inconsciente dont le règne s’étend sur les grandes foules des cités modernes. Et le seul remède contre ce mal, contre cet "irrémédiable", c’est la poésie.                                
Jacques Darriulat 

Retour à l'accueil