Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de saravigotte
Faire tapisserie

Faire tapisserie

25 Avril 2020

Tapisserie, dessin de Gabriel et Saravigotte Dans un coin obscur de ma chambre, Sur la tapisserie, Il y a des fleurs qui ressemblent A de petites filles. Elles s’en vont, claires et sages, Se tenant par le bras, Dans un étrange paysage...

Poulpeuse

ma bibliothèque imaginaire


Poulpeuse

13 Avril 2020

Papier découpé et collé, Gabriel et Sarah Ô poulpe, au regard de soie ! toi, dont l'âme est inséparable de la mienne ; toi, le plus beau des habitants du globe terrestre, et qui commandes à un sérail de quatre cents ventouses ; toi,...

Du buffet Dubuffet

Du buffet Dubuffet

10 Avril 2020

Chaufferie avec cheminée, Sculpture Dubuffet, Place de la libération , Vitry-sur-Seine, Photo Saravigotte C'est un large buffet sculpté ; le chêne sombre, Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens ; Le buffet est ouvert,...

Beau visage inconnu

Devinettes


Beau visage inconnu

9 Avril 2020

Street art, Paris 20, photo Saravigotte Ce n’est pas en une fois Que je saurai ton visage Ce n’est pas en sept fois Ni en cent ni en mille Ce ne sont pas tes erreurs Ce ne sont pas tes triomphes Ce ne sont pas tes années Tes entailles...

Le temps de cerveau disponible

Le temps de cerveau disponible

7 Avril 2020

Street art, Paris XVIII ème, photo Sacha “Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement.” Citation Albert Einstein, comment...

Chanson de l' hyppocampe

mon musée imaginaire


Chanson de l' hyppocampe

7 Avril 2020

Dessin, collage, peinture by Gabriel et Sarah petit cheval hors du temps enfui bravant les lès du vent et la vague et le sable turbulent petit cheval dos cambré que salpêtre le vent tête basse vers le cri des juments petit cheval sans...

Statufiés

ma bibliothèque imaginaire


mon musée imaginaire


Statufiés

2 Avril 2020

Brognon Rollin, L' haleine des statues, exposition l' avant dernière version de la réalité au MACVAL "Il semblait grelotter, car la bise était dure. C'était, sous un amas de rameaux sans verdure, Une pauvre statue, au dos noir, au...